CONFERENCES SUR LE FRELON ASIATIQUE – 2016 / 2017

Conférences sur le frelon asiatique, « vespa velutina nigrithorax » : biologie, le point sur l’invasion, son talon d’Achille et les méthodes de lutte sélective et écologique.

- à CROZON, en Finistère : le samedi 5 novembre à 17h00 à la Maison du Temps Libre (près de l’Office du Tourisme).

- à ROSCOFF le jeudi 24 novembre à 20h30 à l’Espace Mathurin Méheut (près de la gare). Affiche

- à COUTANCES, en Manche, Région de Normandie, le samedi 7 janvier à 14h30 salle de la mairie, pour l’association Fleurs et Jardins du Coutançais.

Si vous êtes tentés d’organiser une conférence dans votre secteur, contactez Denis JAFFRÈ au Tél : 06 89 55 04 58

 

Thorax d’abeille ou Boulette de poisson frais ?

Maintenant c’est sûr, quand il a le choix, le frelon asiatique ou « vespa velutina nigrithorax » pour les connaisseurs, préfère le poisson frais pour nourrir ses larves ! Plus facile d’accès pour lui, et moins dangereux que l’approche de la ruche pour la capture d’abeilles et l’élagage qui s’en suit, pour un transport allégé et plus aisé du seul thorax de l’abeille jusqu’au nid.

Tous les poissonniers de France et de Navarre le savent maintenant, les frelons adorent la crevette décortiquée, la tranche de thon ou de saumon, ou tout autre poisson sur leur étalage, et leurs clients le savent bien aussi.

Alors Denis,Coprésident de AAAFA et initiateur du BCP (Bac de Capture Préventive) a testé pour vous le BDP (Bac de Détournement au Poisson frais), afin de protéger les ruches. Et ça marche !!!…

Pour ne pas se ruiner, Denis a demandé à son ami Arthur, Poissonnier sur le marché de Locmélar et enchanté de l’aider dans sa démarche, de lui donner quelques restes de poisson dont il avait levé les filets. Il a pu vérifier ce qui parait évident : le frelon asiatique adore aussi les déchets de poisson.

Le BCP (Bac de Capture Préventive) appâté au poisson SAUVE LES RUCHES !

Le BCP (mis au point par Denis JAFFRÉ pour la chasse préventive des reines au printemps) trouve une autre application tout aussi efficace et radicale pour la protection du rucher.
L’appât est différent et n’est pas onéreux non plus.
Et le Poissonnier du marché vous aidera sans hésitations à alimenter votre BCP si vous lui expliquez ce qui suit :
Regardez d’abord et vous comprendrez :

BacDeDétournement-Poisson – 10 vespa velutina s’y occupent from AAAFA on Vimeo.

La recette est simple :
- Munissez-vous du fameux BCP, nettoyé de tout miel et opercules de cire d’abeille,
- Rendez vous au marché le plus proche, stand du Poissonnier,
- Vérifiez qu’il est bien envahi, lui aussi, par des frelons asiatiques sur son étal de poissons frais, crevettes décortiquées, tranche de thon, saumon, etc.
- Proposez lui de l’en débarrasser s’il vous fournit les déchets de poissons après la levée de filets, il sera enchanté de vous satisfaire à si peu de frais dans l’espoir d’être débarrassé de ces « repousse-clients » qui l’ennuient,
- Embarquez tout ça, et foncez appâter votre BCP, que vous disposerez à l’ombre, à quelques mètres de vos ruches, et où vous déposerez les restes de poissons,
- Laissez mijoter un moment en observant et vous verrez que les frelons asiatiques très attirés par ces effluves gourmandes et iodées, délaisseront les abeilles au profit des protéines du poisson.
- Le lendemain et surlendemain, éloignez votre BCP appâté au poisson, de quelques mètres supplémentaires,
- Changer l’appât tous les 3 jours et sauvez vos abeilles tout simplement en attirant les frelons asiatiques avec les déchets gracieusement offerts par votre poissonnier.
Vos abeilles retrouveront l’envie de butiner, et votre récolte de miel sera sauvée plus aisément si vous suivez l’astuce de Denis.

L’astuce de Chef Denis est de suivre des yeux les frelons quand ils quittent le BCP, chargé de leur précieux butin, qu’ils ont hâte de ramener au nid, au plus vite et au plus droit, afin d’y nourrir les larves voraces.
Contrairement à la capture d’abeille, le frelon ne courre aucun danger avec le poisson. Il ne dépense pas d’énergie comme lors de son vol stationnaire devant la ruche et n’a pas à élaguer le corps de l’abeille pour n’en garder que le thorax riche en protéines.
Le frelon n’a qu’à découper la boulette de chair de poisson avec ses mandibules tranchants et puissants, et l’emporter directement vers le nid. Il devient donc facile de trouver le nid, de le détruire le plus efficacement et le plus proprement possible (sans pesticides) en prenant toutes les précautions d’usage, car n’oublions pas que l’approche d’un nid de frelons asiatiques pour destruction, est périlleuse pour qui n’y prendrait garde. Une protection épaisse et intégrale est obligatoire à l’approche. « Vespa velutina » attaque avec virulence, en nombre et sans relâche, jusqu’au dernier.
On peut aussi les capturer avec aspirateur, bocal, paire de ciseaux, ou autres.

En voir plus :

Frelon asiatique – Constitution d’une boulette de chair de poisson from AAAFA on Vimeo.

VV-DépartAvec BoulettePoisson from AAAFA on Vimeo.

BacCapture-Poisson – Départ de VV avec boulette from AAAFA on Vimeo.

BCP au Poisson – Capture de frelon asiatique à l’aspirateur from AAAFA on Vimeo.

VV- Départ avec Boulette de Mouche from AAAFA on Vimeo.

PROTOCOLE de DESTRUCTION au FUSIL – Nids très hauts

PROTOCOLE de DESTRUCTION au FUSIL de CHASSE pour Nids de Frelon Asiatique très hauts.

Retour d’expérience de la destruction expérimentale au fusil, réalisée en Finistère à LOCMELAR, d’un nid de frelons asiatiques à plus de 20 mètres de haut dans un peuplier, le Vendredi 24/10/14 à la tombée de la nuit (19h30 – heure d’été). Cette destruction a eu lieu au fusil, les autres méthodes étant irréalisables dans le contexte du site.

Voici le « protocole » mis en œuvre :
Cette méthode ne peut s’appliquer que dans des conditions environnementales propices :  zone sans habitations dans l’axe du tir, pour la retombée des plombs. Elle doit s’appliquer à la tombée de la nuit afin que toute la colonie de frelon soit présente au nid. S’il s’agit d’une zone humide (fréquent), utiliser des plombs spécifiques adaptés à cet environnement (billes d’acier).
Le fusil est de calibre 12 (charge plus grande) et les plombs utilisés sont du N° 1 ou 2 dans le canon le plus choqué, afin de déstructurer le nid. Cette cartouche devra être tirée d’abord, dans le canon correspondant à la 2ème détente. Le canon correspondant à la 1ère détente est équipé d’une cartouche à plombs n°6 qui sera tirée tout de suite après la première. Les 4 tireurs font feu de leurs deux cartouches à suivre, puis le 5ième tireur disposant de plomb N°10, ou de « grisette » N°12 dans les 2 canons, tirera ses deux cartouches immédiatement après les autres tireurs (1/2 seconde), pour assurer un arrosage global du nid et de son environnement au cas où quelques insectes auraient pu passer au travers de la 1ère salve (8 cartouches). Plus la hauteur du nid est importante, et plus les canons devront être choqués (resserrés à l’embouchure). Pour 20 m de haut, un fusil classique convient très bien.
Élément primordial : un compte à rebours doit être lancé, afin de synchroniser le départ du feu des quatre premiers tireurs en simultané. Étant donné le bruit provoqué, il est souhaitable d’équiper les tireurs de protections auriculaires individuelles. Il n’est pas utile de prévoir un voile de protection pour les tireurs car aucun frelon ne quittera le nid vivant.
Il y avait 7 tireurs alignés présents, mais 5 est le nombre minimal indispensable pour éviter les déboires connus lors d’essais précédents dans d’autres régions.
La gendarmerie avait été informée et l’accord de Monsieur le Maire obtenu (présent lors de l’opération). Les voisins (assez éloignés) avaient également été prévenus. Requête avait été faite auprès du Président de la Société Communale de Chasse pour trouver des candidats (vite trouvés et très volontaires pour éliminer cet envahisseur venu d’Asie ….).

Constat & résultats :
À l’issue des tirs, pas un seul frelon n’avait pu s’échapper du nid. Objectif parfaitement atteint. Moins d’une minute plus tard, un frelon hagard tournait autour de la passoire de papier qu’avait été son nid, il s’agissait d’un frelon en retard de butinage pour son retour au bercail. L’ensemble de la structure du nid ne s’est pas décroché car il n’y a pas eu de tirs croisés et l’humidité des jours précédents avait ramolli sa structure. Visite sur site le
lendemain matin : Grosse surprise, une dizaine de frelons tournent autour des restes du nid, la déduction est vite faite, tous les frelons n’étaient pas rentrés la veille au nid, un petit nombre de jeunes fondatrices préparaient leur départ et revenaient au nid se ressourcer ou chercher de la chaleur auprès de leurs congénères avant de repartir peut-être définitivement.…. Même si la destruction du nid a été parfaite grâce à ce protocole, à cette date, (fin octobre) il est donc déjà tard pour assurer une destruction complète de la population des nids. Des coupelles d’appâts sucrés ont été disposées alentours pour tenter des captures avec bâtonnet de glu arboricole et des pièges sélectifs d’AAAFA ont également été disposés. L’expérimentation de cette méthode sera poursuivie pour confirmation de ces résultats encourageants et pour l’affiner.
L’opération doit être menée sous la responsabilité du Président de la structure associative de chasse locale pour l’organisation, avec l’aval (arrêté) du Maire ou de l’élu en charge de l’Environnement sur la Commune.
À diffuser sans retenue dans les réseaux du monde de la chasse et des municipalités confrontées aux coûts non négligeables des interventions classiques en hauteur lorsque les conditions environnementales le permettent.
Cependant, la solution pérenne de contrôle de l’invasion de vespa velutina sur le territoire des intercommunalités, dans un souci de maîtrise des coûts, passe par la formation de personnels, agents territoriaux, pour la neutralisation des nids, la mutualisation des moyens à mettre en œuvre et la mise en place, en réseau, du Dispositif de Régulation Actif et Sélectif (le BCP) qui permet la capture des reines au printemps. Ce dispositif évite la présence des nids, leur destruction et les coûts associés.

Cette opération a permis de démontrer la qualité du Protocole de destruction d’un nid de frelons asiatiques aux fusils de chasse, mis au point par Denis JAFFRÈ, validé par le Maire et le Président de la Société Communale de Chasse et sous leur contrôle.

nid-fusil

Articles de Presse sur le sujet :

SUD-OUEST à Belves en Dordogne, juillet 2015

FIGARO Jardin, octobre 2016

LE TELEGRAMME septembre 2015 à Landivisiau en Finistère

Des reines, des reines et encore des reines ! Et seulement du frelon asiatique !!!…

Des reines et encore des reines ! Avec le BCP (Bac de Capture Préventive), il ne reste plus qu’à les cueillir ! Sur le Web, à la Télé ou dans la Presse écrite, on en parle ce printemps 2016 !

La Presse écrite s’intéresse à Denis JAFFRE et à son BCP : « Le Télégramme » ainsi que cet excellent article dans « les Cahiers du fleurissement » réservé aux Professionnels du Paysage, ou la page 35 du CARA Mag N°24 de la Communauté Urbaine de Royan Atlantique. Le Web aussi « Le Figaro« , le site de Chaillevette en Charente, la Radio avec France Bleue La Rochelle. Et d’autres encore !

Regardez le reportage à Chaillevette d’Olivier Riou, Patrick Mesner et Christophe Pougeas, de France 3 Poitou Charentes :


Charente-Maritime : des pièges pour les frelons asiatiques

Mais aussi celui de l’équipe de F. Malésieux / J. Le Bot / M. Ragot / J. Abgrall de la Rédaction de France 3 Bretagne dans son JT du 26 mai 2016.


Bac de capture des frelons asiatiques

Chasse à la femelle fondatrice ! Le « BCP » : appât radical !

Plus efficace encore que le piégeage sélectif, la chasse active des femelles fondatrices est la solution radicale pour nettoyer durablement les environs, dès le printemps !

Pour réussir ce nettoyage de la zone de « vespa velutina nigrithorax« , il faut un appât irrésistible : le « BCP » ou si vous préférez : le « Bac de Capture Préventive » dans lequel est installé l’appât qui les fait craquer : opercules de cire d’abeilles et miel de lierre cristallisé  pour les apiculteurs (de qualité sanitaire irréprochable, c’est important bien entendu), ou bien pour l’écocitoyen urbain : miel cristallisé et copeaux de cire d’abeille saupoudrés par dessus ! Le bac doit être installé à l’abri de la pluie, et il est important que la surface de miel et de cire d’abeille pure, soit la plus grande possible à l’air libre, afin d’exhaler les effluves aromatiques et gourmandes dans un rayon le plus large possible, au delà du kilomètre, sans oublier l’influence des vents dominants.

Frelon asiatique – Chasse au Bocal sur BCP (Bac de Capture Préventive) from AAAFA on Vimeo.

Ce dispositif peut être installé à proximité d’un rucher, mais aussi, proche de chez vous, de façon à avoir l’œil dessus. Parfait pour attirer irrésistiblement au delà du kilomètre, TOUTES les femelles fondatrices qui croisent ces odeurs caractéristiques de la présence de ruches, et titiller leur boulimie glucidique.

Frelon asiatique – Chasse à la Pique & Glu from AAAFA on Vimeo.

Imaginé et mis au point en Finistère par Denis JAFFRE, Coprésident de AAAFA et Référent pour la région Bretagne, ce dispositif de lutte contre « Vespa Velutina Nigrithorax » est préventif, simple, écologique, sélectif, efficace et très peu coûteux. Le rapport efficacité / temps passé est sans conteste, excellent ! Car une fois détecté par les gloutonnes, le lieu a un goût de revenez-y suicidaire, jusqu’à la capture de toutes les gourmandes !

Frelon asiatique – Chasse à l’Aspirateur from AAAFA on Vimeo.
Cette méthode peut être généralisée et installée en ville, en zone résidentielle, à la campagne et bien entendu à proximité des ruchers.

Le « BCP » (Bac de Capture Préventive), marque un tournant majeur dans la lutte anti frelon asiatique ! « Fiche technique » et « Fiche de Bilan » à télécharger :

Fiche Technique BCP    et   Fiche Renseignements Capture BCP

Dates et lieux des Conférences avec présentation du dispositif BCP, par Denis JAFFRE, Coprésident AAAFA  et Initiateur du BCP :

•     Le 22 janvier à 20h00 à Sizun en Finistère
•  Le 26 janvier à 20h30 à Carantec en Finistère
•     Le 7 février à 14h30 au Relecq-Kerhuon en Finistère
•  Le 10 février à 18h00 à Chaillevette en Charente Maritime
•     Le 11 février à Le Haillan 14h30 en Gironde
•  Le 12 février à 20h00 à Plouigneau en Finistère
•     Le 17 février à Plouescat à 20h00 en Finistère
•  Le 18 février à 18h00 à Crac’h en Morbihan
•     Le 19 février à Plouénan à 20h30 en Finistère
•  Le 02 Mars à Avranches à 20H15 dans la Manche
•     Le 12 Mars l’après-midi à Thézy-Glimont dans la Somme
•  Le 13 Mars après-midi (AG apiculteurs Picards), salle des fêtes de Thézy-Glimont.
•     Du 16 au 20 mars, pour 6  présentations Hôtellerie de plein air et Châteaux du Médoc en Gironde.
•  Le 21 mars à Sarlat en Dordogne.
•     Le 22 mars à Plougoulm en Finistère.

Et voyez ça, si c’est simple, efficace et rapide :

BCP et Camélias from AAAFA on Vimeo.

A toute chose, il existe des variantes. Le problème déjà rencontré assez souvent, est celui des abeilles qui s’emparent du lieu et qui se servent allègrement du miel qui sert d’appât, et le pille rapidement, n’en laissant plus aux frelonnes. Ce n’est que juste retour des choses, et elles ne font que récupérer ce qu’on leur a volé.

L’astuce est simple, il suffit de protéger l’appât avec un grillage qui laissera passer l’air chargé d’arômes, et suffisamment fin pour que les abeilles ne puissent y accéder. Et de mettre à disposition des frelons, une surface de bière brune + miel (ou autres mélanges dont beaucoup se réclament de la meilleur formule : bière blonde, brune ou rousse + vin blanc, vin rouge, Médoc, Sauterne ou Madiran, cidre de Bretagne et bientôt de Normandie (puisque le frelon asiatique s’y installe) + picon, grenadine, sirop de fruits rouges, confiture de fruits, fruits confits et autres sucreries.

Tout mélange est bon dans la mesure ou il contient un peu d’alcool pour repousser les abeilles et des sucres énergisants pour nourrir et faire craquer ces dames frelonnes. Un tapis de petits cailloux, de copeaux de bois ou de mousse synthétique à bulle ouverte (1 cm d’épaisseur), imbibée de ce précieux mélange, permettra une évaporation et un rayonnement des arômes accrus, et évitera aux insectes attirés de se noyer ou de s’encoller les ailes. Attention tout de même que le relief de ce tapis salvateur, ne permette pas aux frelonnes de passer entre les mailles du bocal que vous leur réservez.

Bonne chasse, et merci d’avance de télécharger, de renseigner et de renvoyer à l’adresse Mel indiquée dessus, la fiche Bilan  : «  Fiche Renseignements Capture BCP « 

Le frelon asiatique au Salon International Agricole

GroupeFrelonsAlors que le survol de Paris par des drones inquiète les Parisiens, un vol de frelons asiatiques s’est abattu sur le Salon Agricole mercredi 25 février 2015 Porte de Versailles. Ils étaient venus de Gironde, du Finistère, du Centre et des alentours de Paris.

 

Abeillaud au Salon Agricole Par petits groupes de 2, 3 ou 4, ils ont déambulé dans les allées des différents bâtiments, arguant leur caricature (c’est fou ce qu’on parle de caricatures en ce début d’année) poursuivant un « Abeillaud » (petite abeille sauvage) très attractive et remuante. Et comme en septembre sur les fleurs de lierre, ils étaient partout ou il y avait de l’agitation médiatique, Politiques, Décideurs ou Producteurs, caméras, micros et surtout Curieux intrigués par ces Aliens masqués et déguisés en frelon asiatique qui faisaient tout pour montrer que le frelon asiatique s’immisce partout, même là où on ne l’attend pas.
MasquéSIAEn fait, ils avaient amené avec eux, le fameux piège à femelles fondatrices 100% sélectif.
«  »" Vous avez bien de la chance Madame ! Si vous étiez une abeille, je vous aurais déjà croquée ! Car je suis le frelon asiatique ! ! ! …
ExplicationPièges Mais rassurez-vous, vous ne seriez pas la seule ! Chaque année, Il me faut environ 100000 abeilles rien que pour ma colonie ! ! ! …
A moins que vous ne soyez munie d’un exemplaire de ce piège 100 % sélectif »" »
C’est ainsi qu’ils démarraient toute conversation pour attirer, intéresser et informer les visiteurs du Salon. Poursuivant par l’explication très précise du fonctionnement du piège, si facile à fabriquer soi-même.
F3-SIACela a beaucoup plu à France 3 Bretagne qui a fait quelques interviews en vue d’un reportage sur l’invasion de la Bretagne par cet envahisseur. Madame VOYER était là pour témoigner de l’attaque mortelle de son mari en octobre 2014.

 

Piège 100% sélectifQuelques Personnalités présentes ce jour là, ont eu droit elles aussi à la même mise en bouche, avec en prime un exemplaire du piège 100% sélectif.
Des exemplaires à étudier et valider, furent aussi confiés à quelques organismes très sérieux, ayant pignon sur rue, dont l’ANSES et l’INRA.

 

Piège-LeFollLe meilleur moment fut juste avant la fermeture : la rencontre, brève il est vrai, avec Stéphane LE FOLL qui a confirmé à Denis JAFFRé qu’il préparait le classement de « vespa velutina » en nuisible de 1ère catégorie et qu’en même temps l’INRA était en charge de proposer un piège.

Piège à femelles fondatrices 100% sélectif – version AAAFA 2015

Présentation de la nouvelle version du piège AAAFA 2015, réputé 100% sélectif ! Fini la controverse sur le piégeage !
Voici la nouvelle version de pièges 100% sélectif pour femelles fondatrices de « vespa velutina« , à utiliser du 15 février au 1er mai.
C’est une version améliorée de la version précédente.Piège 100% sélectif

Il est équipé d’un dispositif de limitation en taille à l’entrée (9mm) : les femelles fondatrices de « vespa crabro » (frelon européen) et les papillons sont attirés mais ne peuvent pas entrer.
Un dispositif de limitation en taille à la sortie (5 à 6 mm) retient la femelle fondatrice « vespa velutina« , elle ne peut pas ressortir, sauf à remonter la nasse, chose qui peut arriver.
Le rond de mousse au fond de la bouteille est à imprégner jusqu’à saturation de l’appât alimentaire classique et bien connu : (bière brune + miel ou cidre + sirop ou jus de cirier), ce rond de mousse permet un réchauffement plus rapide de l’appât dès l’apparition d’un rayon de soleil, une évaporation accrue, un rayonnement plus large des arômes attractifs. Ce rond de mousse évite la noyade aux petits insectes attirés aussi dans le piège. Ils s’y régalent et repartent tranquillement par la fenêtre sélective, se faire croquer par les oiseaux des environs.
Le haut de la bouteille est articulé et peut être enlevé et remis (voir vidéo à venir) :
- Sa rotation avec la main, peut entraîner la fermeture de l’accès haut, enfermant assurément « vespa velutina » en attendant de s’en occuper.
- le basculement en tirant vers le haut permet d’ouvrir le piège, de refaire le plein d’appât, de sortir le cône renversé pour le nettoyage et faire le ménage, si vous n’y arrivez pas il est probable que les surfaces plastiques en contact soient collées par des coulures de l’appât qui est sirupeux et donc collant, il suffit de laver en trempant dans l’eau et d’appâter à nouveau avec précaution.

La vidéo montre comment manipuler la partie haute.
Pour l’élimination de « Vespa Velutina » : 1 heure au réfrigérateur ou au congélateur la fait entrer en hibernation permettant l’ouverture du piège afin d’accéder au spécimen en l’écrasant avec une pince ou en le découpant avec une paire de ciseaux.
Conseils et astuces d’utilisation :
1 – installer le piège dès qu’il fait + de 13°Celsius
2 – installer le piège près d’un tas de bois, d’un plan d’eau, ou / et dans des zones fleuries (fleurs riches en nectar ou butinent les abeilles et plus particulièrement dans les camélias d’hiver à fleurs simples très riches en nectar)
3 – installer le piège idéalement tous les jours entre 10h00 et 15h00, de façon à le vérifier, le recharger en appât et traiter les frelons asiatiques éventuellement capturés
4 – retirer impérativement les pièges au 1er mai, les femelles fondatrices restent au nid dès la naissance des premières ouvrières nouvelle génération, et n’en ressortent plus. Nettoyer le piège et son rond de mousse et l’entreposer en attendant le 15 février prochain.
5 – vous avez entre les mains, un piège à femelles fondatrices de frelon asiatique « vespa velutina« , n’éliminez que cette espèce, Dame Nature vous le rendra !

Attention !!! …
Toute copie ou plagiat est autorisé, sinon recommandé et encouragé !
Pour information sur la fabrication en série, voir « Le Blog de JP33″ :
Et pour ceux qui ont compris qu’on peut en commander des « tout fait » pour pas cher, mais en nombre :

L’aspirateur à la mode « Monsieur Propre anti frelons asiatiques »

Même autorisés, tous les pesticides restent des pesticides !
Les abeilles n’aiment pas ça !
Nous non plus !
Tous les jours, notre santé est agressée par des molécules !
Ça suffit ! Basta les insecticides !

Pourtant la dérogation de prolongation de l’utilisation du SO² (dioxyde de soufre ou anhydride sulfureux) pour détruire le plus proprement possible les grosses colonies de frelons asiatiques, cette dérogation se fait attendre !
En attendant, en Bretagne, l’aspirateur évite l’utilisation de pesticides. Propre, rapide, efficace et facile à trouver puisque souvent au domicile de chacun. Ne pas oublier de bien se protéger avec au moins 6 millimètres d’épaisseur de vêtement sous la veste d’apiculteur, double pantalon ample, bottes et gants latex épais sans oublier des lunettes larges pour éviter d’éventuelles projections de venin.

Denis se fait une joie de faire sa démonstration en présence des caméras de TF1 dans le reportage sur la lutte anti frelon asiatique : « le cri d’alarme des apiculteurs bretons » dans le Journal de 13h00 de Jean-Pierre PERNAUT, c’était le 28 août 2014.
Regardez :

N’oubliez pas : « SANS INSECTICIDES !!! »

Chaque année, entre le 15 février et le 1er mai, dans les zones envahies par <<vespa velutina>>, vous pouvez utiliser votre aspirateur comme piège sélectif à 100%, mais aussi 100% propre. Voyez donc cet article du « Blog de JP33« .

Construction du nid de frelon asiatique

Chaque année au printemps ça recommence.
Une fois sortie d’hibernation, la femelle fondatrice « vespa velutina nigrithorax », née l’automne précédent, se refait une santé et, après avoir trouvé un endroit qui lui convient, démarre la construction de son nid.
Très opportuniste, le frelon asiatique est une espèce qui n’a peur de rien, j’irai jusqu’à dire qu’elle aime bien la proximité de l’Humain.

Les scolies sont de sortie !

Ces jours ci les scolies sont de sortie !
Leur vol incessant et tournoyant à 50 centimètres du sol, autour de vieilles souches, et en nombre important, inquiète bon nombre d’entre nous ! Mais rassurez-vous la « Scolie des jardins » n’est pas dangereuse ! C’est le moment de l’accouplement !

En fait, en mai et juin, les individus que vous voyez tournoyer en nombre, sont des scolies mâles qui scrutent la sortie de la femelle qui se trouve dans les parages sous terre. Dès qu’elle sort de terre, elle se fait assaillir par une kyrielle de mâles qui vont tenter leur chance de participer à la continuation de l’espèce.

Scolie mâle

Scolie mâle

Scolie mâle - tâches dorsales

Scolie mâle – tâches dorsales

Scolie mâle - profil

Facile à reconnaître : normalement les frelons ne tournoient pas sans cesse et en nombre, à cinquante centimètres du sol, en se posant de temps à autre, près d’une vieille souche.

Si cette vidéo correspond à ce que vous voyez dans votre jardin, regardez-la jusqu’au bout, pour voir ce que vous n’aurez peut-être pas l’occasion d’observer : la dance nuptiale. Le front jaune de la femelle permet de la reconnaître :

En savoir plus sur « le Blog de JP33″ avec un  » Clic ICI «