CONFÉRENCE FRELON ASIATIQUE le 20 janvier 2018

L’Association ABEILLE MACHINE propose une Conférence-Débat

« Frelon asiatique :

Questions, enjeux et pratiques de protection des abeilles en ville »

  L’Apiculture urbaine et la conservation de la biodiversité

face à l’arrivée du frelon asiatique.

 

Samedi 20 janvier 2018 à FONTENAY-SOUS-BOIS,

Maison du Citoyen et de la Vie associative de 13h00 à 17h30

16, rue du Révérend-Père Lucien Aubry – 94120 – FONTENAY-SOUS-BOIS

 

Le débat sera animé par Denis JAFFRÉ, Apiculteur du Finistère et Coprésident de AAAFA et Colin FONTAINE, Chercheur au MNHN et membre de SPIPOLL, la présence de l’OPIE est prévue.

PROGRAMME de l’après-midi :

13h00 – Accueil et présentation

13h30 – Témoignages apicoles

14h00 – Conférence-débat

17h30 – Clôture

Informations et contact ABEILLE MACHINE  AbeilleMachine

Affiche Conference-frelon-asiatique-20JANV-1170x1651

Thorax d’abeille ou Boulette de poisson frais ?

Maintenant c’est sûr, quand il a le choix, le frelon asiatique ou « vespa velutina nigrithorax » pour les connaisseurs, préfère le poisson frais pour nourrir ses larves ! Plus facile d’accès pour lui, et moins dangereux que l’approche de la ruche pour la capture d’abeilles et l’élagage qui s’en suit, pour un transport allégé et plus aisé du seul thorax de l’abeille jusqu’au nid.

Tous les poissonniers de France et de Navarre le savent maintenant, les frelons adorent la crevette décortiquée, la tranche de thon ou de saumon, ou tout autre poisson sur leur étalage, et leurs clients le savent bien aussi.

Alors Denis,Coprésident de AAAFA et initiateur du BCP (Bac de Capture Préventive) a testé pour vous le BDP (Bac de Détournement au Poisson frais), afin de protéger les ruches. Et ça marche !!!…

Pour ne pas se ruiner, Denis a demandé à son ami Arthur, Poissonnier sur le marché de Locmélar et enchanté de l’aider dans sa démarche, de lui donner quelques restes de poisson dont il avait levé les filets. Il a pu vérifier ce qui parait évident : le frelon asiatique adore aussi les déchets de poisson.

Le BCP (Bac de Capture Préventive) appâté au poisson SAUVE LES RUCHES !

Le BCP (mis au point par Denis JAFFRÉ pour la chasse préventive des reines au printemps) trouve une autre application tout aussi efficace et radicale pour la protection du rucher.
L’appât est différent et n’est pas onéreux non plus.
Et le Poissonnier du marché vous aidera sans hésitations à alimenter votre BCP si vous lui expliquez ce qui suit :
Regardez d’abord et vous comprendrez :

BacDeDétournement-Poisson – 10 vespa velutina s’y occupent from AAAFA on Vimeo.

La recette est simple :
- Munissez-vous du fameux BCP, nettoyé de tout miel et opercules de cire d’abeille,
- Rendez vous au marché le plus proche, stand du Poissonnier,
- Vérifiez qu’il est bien envahi, lui aussi, par des frelons asiatiques sur son étal de poissons frais, crevettes décortiquées, tranche de thon, saumon, etc.
- Proposez lui de l’en débarrasser s’il vous fournit les déchets de poissons après la levée de filets, il sera enchanté de vous satisfaire à si peu de frais dans l’espoir d’être débarrassé de ces « repousse-clients » qui l’ennuient,
- Embarquez tout ça, et foncez appâter votre BCP, que vous disposerez à l’ombre, à quelques mètres de vos ruches, et où vous déposerez les restes de poissons,
- Laissez mijoter un moment en observant et vous verrez que les frelons asiatiques très attirés par ces effluves gourmandes et iodées, délaisseront les abeilles au profit des protéines du poisson.
- Le lendemain et surlendemain, éloignez votre BCP appâté au poisson, de quelques mètres supplémentaires,
- Changer l’appât tous les 3 jours et sauvez vos abeilles tout simplement en attirant les frelons asiatiques avec les déchets gracieusement offerts par votre poissonnier.
Vos abeilles retrouveront l’envie de butiner, et votre récolte de miel sera sauvée plus aisément si vous suivez l’astuce de Denis.

L’astuce de Chef Denis est de suivre des yeux les frelons quand ils quittent le BCP, chargé de leur précieux butin, qu’ils ont hâte de ramener au nid, au plus vite et au plus droit, afin d’y nourrir les larves voraces.
Contrairement à la capture d’abeille, le frelon ne courre aucun danger avec le poisson. Il ne dépense pas d’énergie comme lors de son vol stationnaire devant la ruche et n’a pas à élaguer le corps de l’abeille pour n’en garder que le thorax riche en protéines.
Le frelon n’a qu’à découper la boulette de chair de poisson avec ses mandibules tranchants et puissants, et l’emporter directement vers le nid. Il devient donc facile de trouver le nid, de le détruire le plus efficacement et le plus proprement possible (sans pesticides) en prenant toutes les précautions d’usage, car n’oublions pas que l’approche d’un nid de frelons asiatiques pour destruction, est périlleuse pour qui n’y prendrait garde. Une protection épaisse et intégrale est obligatoire à l’approche. « Vespa velutina » attaque avec virulence, en nombre et sans relâche, jusqu’au dernier.
On peut aussi les capturer avec aspirateur, bocal, paire de ciseaux, ou autres.

En voir plus :

Frelon asiatique – Constitution d’une boulette de chair de poisson from AAAFA on Vimeo.

VV-DépartAvec BoulettePoisson from AAAFA on Vimeo.

BacCapture-Poisson – Départ de VV avec boulette from AAAFA on Vimeo.

BCP au Poisson – Capture de frelon asiatique à l’aspirateur from AAAFA on Vimeo.

VV- Départ avec Boulette de petite Mouche from AAAFA on Vimeo.

VV Capture grosse mouche sur BCP appâté au poisson from AAAFA on Vimeo.