Comparatif de pièges

Il y a « piège » et « piège » : « ceux qui tuent » et « ceux qui capturent » – « les sélectifs » et « les non-sélectifs » – « ceux que l’on achète » et « ceux que l’on fabrique soi-même » !

Plusieurs pièges à fabriquer soi-même, sont décrits dans le « Blog de JP33″ !

Ils sont tous beaucoup plus sélectifs que ceux utilisés lors d’une fameuse étude de 2009 sur les dégâts collatéraux du piégeage sur l’entomofaune, utilisés dans les « Bois de Bordeaux » avec le protocole le plus défavorable possible.

Vous trouverez donc votre bonheur avec JP33 :

  1. Pour passer commande en gros
  2. Avec accessoire pour la grande série
  3. Avec plan et photo
  4. Avec relâche facile

Prochainement et en photo, 6 exemples de pièges autres, comparés !

Cet article est toujours en préparation, car il est difficile de dire du mal des pièges qui, malgré leur aspect « tue tout ce qui rentre dans le piège », n’en restent pas moins très efficaces pour la lutte anti frelon asiatique dans les zones où « vespa velutina » sévit. Car contrairement aux conclusions d’une certaine étude de 2009 sur les dégâts collatéraux du piégeage sur l’entomofaune, une colonie de frelon asiatique fait beaucoup plus de dégâts que les quelques rares pièges posés par les quelques rares convaincus de bien faire pour leur environnement, même s’ils peuvent mieux faire en optant pour des pièges sélectifs et même très très sélectifs.

  • - efficacité
  • - sélectivité
  • - coût de revient
  • - facilité à fabriquer
  • - disponibilité
  • - périodicité de surveillance
  • - périodicité de recharge d’appât
  • - époque d’utilisation

3 réflexions au sujet de « Comparatif de pièges »

  1. Bonjour,

    Quand votre comparatif sera publié, car dans le village, les nids se multiplient et les voisins ne veulent pas les détruire …

  2. je les vois voler tout l’été au dessus de la cheminée de ma voisine avec qui je dois le dire franchement nous n’entretenons pas de bon rapport.
    Cependant je les vois de ma chaise longue lorsqu’ils dansent de façon macabre et cela m’empêche de me concentrer sur le roman que j’essaye vainement de lire…
    J’aime regarder les nuages se transformer en animaux avec ma fille mais pas regarder le haut de la cheminée de notre voisine.
    Que puis je engager comme procédure de destruction de ce nuisible sans entrer en conflit ouvert avec le voisinage ?

  3. Bonjour Aurélie,
    Votre voisine abrite sans le savoir, une ruche dans sa cheminée (plus que probable !). Il suffit de piéger, dès le début du printemps, les reines de frelon asiatique !!! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>