CONFERENCES SUR LE FRELON ASIATIQUE – 2016 / 2017

Conférences sur le frelon asiatique « vespa velutina nigrithorax » : biologie, le point sur l’invasion, son talon d’Achille et présentation d’une lutte préventive, efficace, 100% écologique, 100% sélective et peu coûteuse. animée par Denis JAFFRÈ

- à PLOUVORN en Finistère, le vendredi 14 avril à 18h00, espace Jacques de Menou

- à St URBAIN en Finistère, le samedi 8 avril à 15h00 salle « Ty Creis Ker »

- à COMMANA en Finistère, le vendredi 31 mars, Salle Maison Le Saint

- à VAL SAINT PÈRE en Manche, le samedi 25 mars, à 14h00, Salle Socioculturelle

- à LANDERNEAU en Finistère, le dimanche 19 marsFoire Bio à 15h30,

- à LE HAILLAN en Gironde, APÉRO FRELON >>>>>>> : REPORTÉ températures trop basses prévues pour le 19 mars

- à LANMEUR en Finistère, le vendredi 17 mars, Salle Stérédern

- à SIZUN en Finistère, le vendredi 24 février 2017, Salle St Hildu à 20h00

- à PLOUESCAT en Finistère, le mercredi 15 février 2017, Salle de la Mairie à 20h00

- à LOCMÉLAR en Finistère, le jeudi 9 février 2017, Salle communale à 18h00.

- à LE HAILLAN, en Gironde, le mercredi 8 février 2017 à 14h30, Salle du Forum des Associations, organisé par AAAFA. Avec présentation de l’Apéro Frelon. Affiche

- à COUTANCES, en Manche, Région de Normandie, le samedi 7 janvier 2017 à 14h30 salle de la mairie, pour l’association Fleurs et Jardins du Coutançais.

- à ROSCOFF, en Finistère le jeudi 24 novembre 2016 à 20h30 à l’Espace Mathurin Méheut (près de la gare). Affiche

- à CROZON, en Finistère : le samedi 5 novembre 2016 à 17h00 à la Maison du Temps Libre (près de l’Office du Tourisme).

Si vous êtes tentés d’organiser une conférence dans votre secteur,

contactez  Denis JAFFRÈ  au  Tél  : 06 89 55 04 58

 

Thorax d’abeille ou Boulette de poisson frais ?

Maintenant c’est sûr, quand il a le choix, le frelon asiatique ou « vespa velutina nigrithorax » pour les connaisseurs, préfère le poisson frais pour nourrir ses larves ! Plus facile d’accès pour lui, et moins dangereux que l’approche de la ruche pour la capture d’abeilles et l’élagage qui s’en suit, pour un transport allégé et plus aisé du seul thorax de l’abeille jusqu’au nid.

Tous les poissonniers de France et de Navarre le savent maintenant, les frelons adorent la crevette décortiquée, la tranche de thon ou de saumon, ou tout autre poisson sur leur étalage, et leurs clients le savent bien aussi.

Alors Denis,Coprésident de AAAFA et initiateur du BCP (Bac de Capture Préventive) a testé pour vous le BDP (Bac de Détournement au Poisson frais), afin de protéger les ruches. Et ça marche !!!…

Pour ne pas se ruiner, Denis a demandé à son ami Arthur, Poissonnier sur le marché de Locmélar et enchanté de l’aider dans sa démarche, de lui donner quelques restes de poisson dont il avait levé les filets. Il a pu vérifier ce qui parait évident : le frelon asiatique adore aussi les déchets de poisson.

Le BCP (Bac de Capture Préventive) appâté au poisson SAUVE LES RUCHES !

Le BCP (mis au point par Denis JAFFRÉ pour la chasse préventive des reines au printemps) trouve une autre application tout aussi efficace et radicale pour la protection du rucher.
L’appât est différent et n’est pas onéreux non plus.
Et le Poissonnier du marché vous aidera sans hésitations à alimenter votre BCP si vous lui expliquez ce qui suit :
Regardez d’abord et vous comprendrez :

BacDeDétournement-Poisson – 10 vespa velutina s’y occupent from AAAFA on Vimeo.

La recette est simple :
- Munissez-vous du fameux BCP, nettoyé de tout miel et opercules de cire d’abeille,
- Rendez vous au marché le plus proche, stand du Poissonnier,
- Vérifiez qu’il est bien envahi, lui aussi, par des frelons asiatiques sur son étal de poissons frais, crevettes décortiquées, tranche de thon, saumon, etc.
- Proposez lui de l’en débarrasser s’il vous fournit les déchets de poissons après la levée de filets, il sera enchanté de vous satisfaire à si peu de frais dans l’espoir d’être débarrassé de ces « repousse-clients » qui l’ennuient,
- Embarquez tout ça, et foncez appâter votre BCP, que vous disposerez à l’ombre, à quelques mètres de vos ruches, et où vous déposerez les restes de poissons,
- Laissez mijoter un moment en observant et vous verrez que les frelons asiatiques très attirés par ces effluves gourmandes et iodées, délaisseront les abeilles au profit des protéines du poisson.
- Le lendemain et surlendemain, éloignez votre BCP appâté au poisson, de quelques mètres supplémentaires,
- Changer l’appât tous les 3 jours et sauvez vos abeilles tout simplement en attirant les frelons asiatiques avec les déchets gracieusement offerts par votre poissonnier.
Vos abeilles retrouveront l’envie de butiner, et votre récolte de miel sera sauvée plus aisément si vous suivez l’astuce de Denis.

L’astuce de Chef Denis est de suivre des yeux les frelons quand ils quittent le BCP, chargé de leur précieux butin, qu’ils ont hâte de ramener au nid, au plus vite et au plus droit, afin d’y nourrir les larves voraces.
Contrairement à la capture d’abeille, le frelon ne courre aucun danger avec le poisson. Il ne dépense pas d’énergie comme lors de son vol stationnaire devant la ruche et n’a pas à élaguer le corps de l’abeille pour n’en garder que le thorax riche en protéines.
Le frelon n’a qu’à découper la boulette de chair de poisson avec ses mandibules tranchants et puissants, et l’emporter directement vers le nid. Il devient donc facile de trouver le nid, de le détruire le plus efficacement et le plus proprement possible (sans pesticides) en prenant toutes les précautions d’usage, car n’oublions pas que l’approche d’un nid de frelons asiatiques pour destruction, est périlleuse pour qui n’y prendrait garde. Une protection épaisse et intégrale est obligatoire à l’approche. « Vespa velutina » attaque avec virulence, en nombre et sans relâche, jusqu’au dernier.
On peut aussi les capturer avec aspirateur, bocal, paire de ciseaux, ou autres.

En voir plus :

Frelon asiatique – Constitution d’une boulette de chair de poisson from AAAFA on Vimeo.

VV-DépartAvec BoulettePoisson from AAAFA on Vimeo.

BacCapture-Poisson – Départ de VV avec boulette from AAAFA on Vimeo.

BCP au Poisson – Capture de frelon asiatique à l’aspirateur from AAAFA on Vimeo.

VV- Départ avec Boulette de petite Mouche from AAAFA on Vimeo.

VV Capture grosse mouche sur BCP appâté au poisson from AAAFA on Vimeo.

Des reines, des reines et encore des reines ! Et seulement du frelon asiatique !!!…

Des reines et encore des reines ! Avec le BCP (Bac de Capture Préventive), il ne reste plus qu’à les cueillir ! Sur le Web, à la Télé ou dans la Presse écrite, on en parle ce printemps 2016 !

La Presse écrite s’intéresse à Denis JAFFRE et à son BCP : « Le Télégramme » ainsi que cet excellent article dans « les Cahiers du fleurissement » réservé aux Professionnels du Paysage, ou la page 35 du CARA Mag N°24 de la Communauté Urbaine de Royan Atlantique. Le Web aussi « Le Figaro« , le site de Chaillevette en Charente, la Radio avec France Bleue La Rochelle. Et d’autres encore !

Regardez le reportage à Chaillevette d’Olivier Riou, Patrick Mesner et Christophe Pougeas, de France 3 Poitou Charentes :


Charente-Maritime : des pièges pour les frelons asiatiques

Mais aussi celui de l’équipe de F. Malésieux / J. Le Bot / M. Ragot / J. Abgrall de la Rédaction de France 3 Bretagne dans son JT du 26 mai 2016.


Bac de capture des frelons asiatiques

Chasse à la femelle fondatrice ! Le « BCP » : appât radical !

Plus efficace encore que le piégeage sélectif, la chasse active des femelles fondatrices est la solution radicale pour nettoyer durablement les environs, dès le printemps !

Pour réussir ce nettoyage de la zone de « vespa velutina nigrithorax« , il faut un appât irrésistible : le « BCP » ou si vous préférez : le « Bac de Capture Préventive » dans lequel est installé l’appât qui les fait craquer : opercules de cire d’abeilles et miel de lierre cristallisé  pour les apiculteurs (de qualité sanitaire irréprochable, c’est important bien entendu), ou bien pour l’écocitoyen urbain : miel cristallisé et copeaux de cire d’abeille saupoudrés par dessus ! Le bac doit être installé à l’abri de la pluie, et il est important que la surface de miel et de cire d’abeille pure, soit la plus grande possible à l’air libre, afin d’exhaler les effluves aromatiques et gourmandes dans un rayon le plus large possible, au delà du kilomètre, sans oublier l’influence des vents dominants.

Frelon asiatique – Chasse au Bocal sur BCP (Bac de Capture Préventive) from AAAFA on Vimeo.

Ce dispositif peut être installé à proximité d’un rucher, mais aussi, proche de chez vous, de façon à avoir l’œil dessus. Parfait pour attirer irrésistiblement au delà du kilomètre, TOUTES les femelles fondatrices qui croisent ces odeurs caractéristiques de la présence de ruches, et titiller leur boulimie glucidique.

Frelon asiatique – Chasse à la Pique & Glu from AAAFA on Vimeo.

Imaginé et mis au point en Finistère par Denis JAFFRE, Coprésident de AAAFA et Référent pour la région Bretagne, ce dispositif de lutte contre « Vespa Velutina Nigrithorax » est préventif, simple, écologique, sélectif, efficace et très peu coûteux. Le rapport efficacité / temps passé est sans conteste, excellent ! Car une fois détecté par les gloutonnes, le lieu a un goût de revenez-y suicidaire, jusqu’à la capture de toutes les gourmandes !

Frelon asiatique – Chasse à l’Aspirateur from AAAFA on Vimeo.
Cette méthode peut être généralisée et installée en ville, en zone résidentielle, à la campagne et bien entendu à proximité des ruchers.

Le « BCP » (Bac de Capture Préventive), marque un tournant majeur dans la lutte anti frelon asiatique ! « Fiche technique » et « Fiche de Bilan » à télécharger :

Fiche Technique BCP    et   Fiche Renseignements Capture BCP

Dates et lieux des Conférences avec présentation du dispositif BCP, par Denis JAFFRE, Coprésident AAAFA  et Initiateur du BCP :

•     Le 22 janvier à 20h00 à Sizun en Finistère
•  Le 26 janvier à 20h30 à Carantec en Finistère
•     Le 7 février à 14h30 au Relecq-Kerhuon en Finistère
•  Le 10 février à 18h00 à Chaillevette en Charente Maritime
•     Le 11 février à Le Haillan 14h30 en Gironde
•  Le 12 février à 20h00 à Plouigneau en Finistère
•     Le 17 février à Plouescat à 20h00 en Finistère
•  Le 18 février à 18h00 à Crac’h en Morbihan
•     Le 19 février à Plouénan à 20h30 en Finistère
•  Le 02 Mars à Avranches à 20H15 dans la Manche
•     Le 12 Mars l’après-midi à Thézy-Glimont dans la Somme
•  Le 13 Mars après-midi (AG apiculteurs Picards), salle des fêtes de Thézy-Glimont.
•     Du 16 au 20 mars, pour 6  présentations Hôtellerie de plein air et Châteaux du Médoc en Gironde.
•  Le 21 mars à Sarlat en Dordogne.
•     Le 22 mars à Plougoulm en Finistère.

Et voyez ça, si c’est simple, efficace et rapide :

BCP et Camélias from AAAFA on Vimeo.

A toute chose, il existe des variantes. Le problème déjà rencontré assez souvent, est celui des abeilles qui s’emparent du lieu et qui se servent allègrement du miel qui sert d’appât, et le pille rapidement, n’en laissant plus aux frelonnes. Ce n’est que juste retour des choses, et elles ne font que récupérer ce qu’on leur a volé.

L’astuce est simple, il suffit de protéger l’appât avec un grillage qui laissera passer l’air chargé d’arômes, et suffisamment fin pour que les abeilles ne puissent y accéder. Et de mettre à disposition des frelons, une surface de bière brune + miel (ou autres mélanges dont beaucoup se réclament de la meilleur formule : bière blonde, brune ou rousse + vin blanc, vin rouge, Médoc, Sauterne ou Madiran, cidre de Bretagne et bientôt de Normandie (puisque le frelon asiatique s’y installe) + picon, grenadine, sirop de fruits rouges, confiture de fruits, fruits confits et autres sucreries.

Tout mélange est bon dans la mesure ou il contient un peu d’alcool pour repousser les abeilles et des sucres énergisants pour nourrir et faire craquer ces dames frelonnes. Un tapis de petits cailloux, de copeaux de bois ou de mousse synthétique à bulle ouverte (1 cm d’épaisseur), imbibée de ce précieux mélange, permettra une évaporation et un rayonnement des arômes accrus, et évitera aux insectes attirés de se noyer ou de s’encoller les ailes. Attention tout de même que le relief de ce tapis salvateur, ne permette pas aux frelonnes de passer entre les mailles du bocal que vous leur réservez.

Bonne chasse, et merci d’avance de télécharger, de renseigner et de renvoyer à l’adresse Mel indiquée dessus, la fiche Bilan  : «  Fiche Renseignements Capture BCP « 

L’aspirateur à la mode « Monsieur Propre anti frelons asiatiques »

Même autorisés, tous les pesticides restent des pesticides !
Les abeilles n’aiment pas ça !
Nous non plus !
Tous les jours, notre santé est agressée par des molécules !
Ça suffit ! Basta les insecticides !

Pourtant la dérogation de prolongation de l’utilisation du SO² (dioxyde de soufre ou anhydride sulfureux) pour détruire le plus proprement possible les grosses colonies de frelons asiatiques, cette dérogation se fait attendre !
En attendant, en Bretagne, l’aspirateur évite l’utilisation de pesticides. Propre, rapide, efficace et facile à trouver puisque souvent au domicile de chacun. Ne pas oublier de bien se protéger avec au moins 6 millimètres d’épaisseur de vêtement sous la veste d’apiculteur, double pantalon ample, bottes et gants latex épais sans oublier des lunettes larges pour éviter d’éventuelles projections de venin.

Denis se fait une joie de faire sa démonstration en présence des caméras de TF1 dans le reportage sur la lutte anti frelon asiatique : « le cri d’alarme des apiculteurs bretons » dans le Journal de 13h00 de Jean-Pierre PERNAUT, c’était le 28 août 2014.
Regardez :

N’oubliez pas : « SANS INSECTICIDES !!! »

Chaque année, entre le 15 février et le 1er mai, dans les zones envahies par <<vespa velutina>>, vous pouvez utiliser votre aspirateur comme piège sélectif à 100%, mais aussi 100% propre. Voyez donc cet article du « Blog de JP33« .

Construction du nid de frelon asiatique

Chaque année au printemps ça recommence.
Une fois sortie d’hibernation, la femelle fondatrice « vespa velutina nigrithorax », née l’automne précédent, se refait une santé et, après avoir trouvé un endroit qui lui convient, démarre la construction de son nid.
Très opportuniste, le frelon asiatique est une espèce qui n’a peur de rien, j’irai jusqu’à dire qu’elle aime bien la proximité de l’Humain.

Les scolies sont de sortie !

Ces jours ci les scolies sont de sortie !
Leur vol incessant et tournoyant à 50 centimètres du sol, autour de vieilles souches, et en nombre important, inquiète bon nombre d’entre nous ! Mais rassurez-vous la « Scolie des jardins » n’est pas dangereuse ! C’est le moment de l’accouplement !

En fait, en mai et juin, les individus que vous voyez tournoyer en nombre, sont des scolies mâles qui scrutent la sortie de la femelle qui se trouve dans les parages sous terre. Dès qu’elle sort de terre, elle se fait assaillir par une kyrielle de mâles qui vont tenter leur chance de participer à la continuation de l’espèce.

Scolie mâle

Scolie mâle

Scolie mâle - tâches dorsales

Scolie mâle – tâches dorsales

Scolie mâle - profil

Facile à reconnaître : normalement les frelons ne tournoient pas sans cesse et en nombre, à cinquante centimètres du sol, en se posant de temps à autre, près d’une vieille souche.

Si cette vidéo correspond à ce que vous voyez dans votre jardin, regardez-la jusqu’au bout, pour voir ce que vous n’aurez peut-être pas l’occasion d’observer : la dance nuptiale. Le front jaune de la femelle permet de la reconnaître :

En savoir plus sur « le Blog de JP33″ avec un  » Clic ICI « 

Quand c’est l’hiver, les arbres sont nus, les nids apparaissent ! Que faire ?

Après les premiers gels sérieux, sans même attendre l’hiver et sa longue froidure, les feuilles tombent et les nids de frelon asiatique apparaissent en haut des arbres !

Mais alors que faire ?

http://anti-frelon-d-asie-jp33.over-blog.com/article-arbres-nus-et-nids-de-frelon-asiatique-121629272.html

SO² : Arme fatale anti frelon asiatique !

Peu de temps après la découverte de « vespa velutina nigrithorax » sur les terres d’Aquitaine, la prolifération inquiétante de cet envahisseur exterminateur d’abeilles a surpris tout le monde. Jean VIGNOLLES (ingénieur spécialisé) a eu l’idée d’injecter du SO² dans le nid de frelon asiatique afin d’en asphyxier les occupants. Cette formule utilise le SO² en biocide. Le SO² est aussi dénommé « anhydride sulfureux » ou « dioxyde de soufre » ou encore « E220″. Il est fréquemment utilisé dans l’agro-alimentaire et on le trouve chez les distributeurs spécialisés sur tout le territoire français. AAAFA ne trouve que des avantages dans cette « arme fatale anti frelon asiatique ».

Précaution préalable à l’utilisation du SO² de nuit :
- la nuit tout les chats sont gris ! Dit-on ! En fait, la nuit est le meilleur moment pour mener cette opération ! Cependant, il est souhaitable de :
- bien repérer les lieux,
- installer le matériel de jour, y compris la canne jusqu’à proximité du nid, de façon à n’avoir plus qu’à piquer le nid et injecter le SO²,
- le décrochage du nid avec récupération de tous les plateaux contenant des nymphes (cocons blancs) est à faire dès que possible le lendemain, rendant la destruction 100% réussie.

Précautions préalables à l’utilisation du SO² de jour :
- le diamètre du nid doit être supérieur à 25 centimètres, sinon trop fragile,
- protection corporelle des intervenants : combinaison intégrale d’apiculteur par dessus une double épaisseur de pull et de pantalon ample (justaucorps moulant s’abstenir sauf si d’épaisseur 6 millimètres minimum). La combinaison devra recouvrir des gants épais latex, des chaussures montantes épaisses et bien fermées. Mais il existe aussi une solution plus onéreuse mais dont le concept intègre l’ensemble des préconisations, c’est la « combinaison anti frelon »,
- plus le nid est gros, plus la canne télescopique est déployée afin d’éviter les attaques freloniques et le stress qu’elles entraînent immanquablement avec les risques de mauvais réflexes, même à basse altitude,
- plus le nid est gros, plus les spectateurs éventuels doivent se tenir à distance (15 mètres minimum et le double de la hauteur pour les gros nids hauts, protection intégrale des personnes allergiques)

Descriptif de la technique de destruction d’une colonie de frelon asiatique et de son nid :
- injection de SO² gazeux dans le nid à l’aide d’une canne télescopique de 10 mètres,
- enlèvement du nid en coupant la branche support, toujours à l’aide de la canne,
- pose d’un piège avec appât spécifique, installé à l’endroit même où se trouvait le nid, toujours à l’aide de la canne, afin d’éliminer les frelons absents du nid au moment de l’intervention,
- destruction complète de la colonie et du nid : 100% propre avec retour au compost.
- les nids bas (considérés dangereux) sont traités en urgence,
- le regroupement de la destruction des nids hauts (considérés non dangereux), permet de recourir à la location de nacelle à moindre coût (jusqu’à 8 nids par jour).

Petites explications et petits trucs :
Attention ! l’utilisation du SO² comporte des risques importants :
Le SO² est issu de la combustion du soufre (SO² = anhydride sulfureux = dioxyde de soufre = bisulfite = E220). Il est commercialisé sous forme liquide en bombonne sous pression avec doseur, tuyau souple et gicleur. Utilisé dans l’agro-alimentaire, il sert aussi en viniculture. On en trouve donc dans toutes les régions de France, et chez des fournisseurs spécialisés et heureusement pas dans les grandes surfaces !

Ce gaz liquide sous pression est ininflammable et nocif si inhalé ! ! !
Il est extrêmement irritant pour la gorge, les muqueuses et les voix respiratoires. Une surexposition grave peut entraîner œdème, lésions pulmonaires ou entraîner la mort en fonction de la concentration de SO² dans l’air inhalé.

Principe d’utilisation :

Injecté sous pression dans le nid de « vespa velutina nigrithorax », ce gaz SO² asphyxie instantanément les frelons adultes qui s’y trouvent, ainsi que tous ceux qui y pénètrent dans les minutes qui suivent. Les larves et les nymphes ne respirant pas, elles ne sont atteintes que par le froid généré par l’évaporation instantanée de la dépressurisation du gaz liquide.

Attention ! L’injection de SO² n’aura pas l’effet asphyxiant dans plusieurs cas :
- si le nid est trop petit, la coque risque fort de craquer dès la pénétration de la seringue,
- si la coque du nid est dégradée ou le nid éventré par des intempéries.

Attention ! Respirer les vapeurs de SO² est dangereux pour l’humain ! Ce gaz est irritant. Étant plus lourd que l’air, il descendra du nid.
Attention ! Si le nid est dans un lieu peu ventilé, le SO² peut stagner longtemps dans une cavité !

La canne télescopique de 10 mètres avec seringue d’injection (1 mètre) montée en bout, permet d’accéder du sol à des nids hauts jusqu’à 12 mètres, jusqu’à 20 mètres avec une échelle de 8 mètres et jusqu’à 34 mètres avec une nacelle 25 mètres version VL. Au-delà de cette hauteur, il faut recourir à des nacelles version PL (Poids Lourd). La canne télescopique est toujours utilisée. Elle permet de rester à distance du nid afin d’éviter :
- les attaques de frelons en nombre,
- le stress qui s’en suit,
- de respirer le SO² qui s’échappe du nid en descendant car plus lourd que l’air.

Après l’injection de SO², la pique ou seringue est laissée en place quelques minutes de façon à boucher le trou réalisé dans la coque du nid, le SO² s’en échappe doucement dès le retrait de la seringue. Puis vient le moment du démontage de la seringue et son remplacement par la scie d’élagueur en bout de canne.

Rester à distance pour couper la branche supportant le nid et le faire au plus vite est important ! Car le nombre de frelons de retour de butinage ne cessent d’augmenter. Ils n’apprécient guère la scie qui s’agite et fait tout bouger. Ils attaquent tout ce qui bouge.

Avant que de scier la branche support du nid pour le faire tomber, il est bon de couper les branches au delà du nid afin d’éviter qu’elles n’entravent la chute. Quand le nid tombe jusqu’au sol sur la bâche installée auparavant, c’est le soulagement ! Sinon il faudra faire descendre tous les morceaux afin d’éviter que les frelons ne s’agglutinent sur les restes de nid.

Récupération de tous les déchets de nid et mise en sac plastique épais en prévision de son exposition au soleil qui viendra à bout des œufs, larves et nymphes, avant que de finir au compost et retrouver le cycle naturel de la nourriture terrestre.

Le Bonus qui fait PLUS !
Quand l’opération de destruction est menée de nuit, le résultat est à 100% de réussite, car cette espèce passe la nuit dans le nid, contrairement au frelon européen ! Mais la nuit augmente énormément les difficultés et diminue le nombre de destructions possible (1 à la tombée de la nuit et 1 au lever du jour). Il faut être à la fois « couche tard » et « lève tôt », pas facile !

Mais AAAFA, confrontée au problème du nombre de nids très hauts à détruire et aux complications liées à la nuit, a mis au point une formule qui rend les interventions de jour tout aussi efficaces et réussies ! Elle vous livre son « Bonus » et vous invite à l’exiger des Entreprises de désinsectisation qui opèrent de jour et qui s’en vont en vous disant : « Des frelons roderont et tournoieront pendant plusieurs jours ! Mais c’est un passage obligé ! »

L’idée est peu coûteuse et simple à mettre en œuvre : elle consiste à poser un piège à l’endroit même ou se trouvait le nid avant de l’enlever ! Normalement les butineuses de retour au nid s’y vautreront dedans durant l’heure qui suit. Cela n’empêche pas la nuit qui suit, de fermer toutes les fenêtres des environs, car sans leur nid, les frelons pourraient chercher un endroit plus chaud et s’engouffrer là où ils pourront.

Ce piège (bouteille PET, coupée et assemblée en forme de nasse), est appâté avec des frelons vivants du même nid (5 à 6 frelons attrapés au filet à papillon suffisent). Un petit carré de mousse imbibé de miel fera craquer les frelons les plus méfiants. Puis il est suspendu à l’aide de la canne télescopique de façon à éviter au maximum les risques d’attaque des frelons. Ceux hors du nid au moment de l’injection de SO² ou tout simplement ceux de retour de butinage.

Crochet de suspension d'un piège à frelon, facile à poser.

Crochet de suspension d’un piège à frelon, facile à poser.

La suspension du piège est faite avec une ficelle biodégradable et un crochet en fil de fer (de forme particulière, mais simple). Le crochet (coté angulé en haut), est partiellement enfilé dans le trou de la scie d’élagueur pour la manipulation et pourra se dégager facilement quand le crochet arrondi aura attrapé une branche environnante. Le tour est joué, tous les frelons vont se vautrer dans le piège en moins d’une heure !

Il ne reste plus qu’à chercher et trouver les nids de frelons asiatiques !

Plus d’images en « Un CLIC ICI ! »