critères de sélectivité : entrée du piège

La sélectivité du piège peut être améliorée à l’entrée du piège !

Il existe plusieurs solutions :

- Une fenêtre limitée en hauteur (9 millimètres maxi) avec plage d’accès, va empêcher tout insecte plus gros que la femelle fondatrice de frelon asiatique, de pénétrer dans le piège !

Le bouchon percé limite la grosseur des insectes pouvant entrer.

Le bouchon percé limite la grosseur des insectes pouvant entrer.

- La grosseur du trou d’accès peut aussi faire l’affaire ! La solution la plus courante consiste à percer le bouchon de la bouteille, de 3 trous ronds de 9 millimètres de diamètre (adoucir les bords) et de le revisser sur le goulot coupé et renversé, servant de nasse. Cependant l’accès sera moins attractif pour les frelonnes qui auront tendance à chercher ailleurs une entrée moins escarpée ! Derrière le trou, c’est le vide et la chute assurée !

 

 

Le toit peut coulisser sur le fil de fer servant d’accroche à l’ensemble.

Toit ajustable en hauteur

Toit ajustable en hauteur

- On peut aussi installer des entretoises sous le toit, sur le tracé du rebord de la bouteille. Les papillons, par exemple, ne pourront plus entrer dans le piège et les femelles fondatrices de « vespa crabro » ou « frelon européen » non plus, si la hauteur des entretoises est de 9 millimètres.

Entretoise sélective facile et amovible

Entretoise sélective facile et amovible

Toit à entretoise

Toit à entretoise

Critères de sélectivité : calendrier du piégeage

Sélectivité climatique liée à la température extérieure et donc au calendrier annuel !

Dès le 15 février chaque année, quand les températures atteignent 13°C, les femelles fondatrices frelon asiatique sortent des cachettes où elles ont hiberné, et recherchent de la nourriture : sucres issus des rares fleurs disponibles au sortir de l’hiver ! Appâter avec des sucres est donc une formule qui convient parfaitement !

Les frelons crabro ne sortent de l’hibernation que lorsque les températures atteignent les 20°C. Du 15 février au 1er mai, chaque année si la climatologie est normale, les frelons asiatiques capturés ne peuvent être que de femelles fondatrices frelon asiatique !

En les capturant au sortir de l’hiver, vous évitez qu’elles ne fondent leur colonie qui peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d’individus qui engloutiront quelques centaines de milliers d’abeilles ou d’insectes durant l’année ! Chaque nid généré par une femelle fondatrice représente une véritable perte massive pour la biodiversité, irréparable pour les espèces rares !

Dès que les premiers frelons (nouvelle génération aux environs du 1er mai) arrivent à l’âge adulte, ils remplacent la femelle fondatrice dans ses tâches d’approvisionnement, de construction et de nourrissage des larves. A partir de ce moment là, la femelle fondatrice devient « reine » et ne sort plus du nid. Elle ne fait plus que pondre et ne mourra qu’à l’automne.

Il est donc clair qu’il n’y a qu’au printemps que l’on peut capturer les femelles fondatrices qui vont générer les colonies de milliers de frelons asiatiques de l’année en cours. Il est tout aussi clair qu’un frelon capturé au printemps ( du 15 février au 1er mai, hors aléas climatiques ) est une femelle fondatrice.